Boîte d'auteur


Discutez de votre projet

À propos de nous

Nous sommes un partenaire Microsoft Gold avec sa présence aux États-Unis et en Inde. Nous sommes un fournisseur de services informatiques dynamique et professionnel au service des entreprises et des startups, en les aidant à relever les défis de l'économie mondiale. Nous offrons des services dans le domaine de la consultation et de la mise en œuvre CRM, du développement d'applications, du développement d'applications mobiles, du développement Web et du développement offshore.

architecture orientée services

Comprendre l'architecture orientée services : principes et composants clés

By Pooja Sharma / 31 janvier 2024

31 janvier 2024
Comprendre l'architecture orientée services : principes et composants clés

Architecture orientée services (SOA) est une approche architecturale de la création de systèmes logiciels qui utilise les services comme éléments fondamentaux. Au cours des deux dernières décennies, la SOA a apporté des changements et une croissance remarquables dans le développement de logiciels.  

L'utilisation de composants logiciels appelés services pour créer des applications métier est connue sous le nom d'architecture orientée services ou SOA. Chaque service offre une certaine fonction commerciale et peut tous converser entre eux dans plusieurs langues et plates-formes. Avec SOA, les développeurs peuvent intégrer plusieurs services indépendants pour accomplir des tâches complexes ou réutiliser des services sur différents systèmes.  

Pour comprendre en quoi la SOA change la donne, nous devons d'abord comprendre Architecture orientée services est. Et pourquoi c’est si crucial de nos jours.   

Ce blog abordera en détail tous les aspects essentiels de la SOA. Commençons:   

L’évolution de l’architecture orientée services (SOA) :

L’idée de la SOA a été conceptualisée à la fin des années 1990. Cela a commencé avec l’informatique distribuée et la programmation modulaire. Bientôt, il a gagné en popularité et des leaders du secteur comme Microsoft et IBM ont commencé à développer des méthodologies pour les services logiciels distribués.  

Source de l'image: Wikipedia

SOA – Le terme :

Vers 1996, l'expression «architecture orientée services" a d'abord fait surface et a gagné en popularité au cours des dix années suivantes. Le logiciel en tant que service (SOA) offrait un moyen d'assembler des applications à partir de services modulaires au lieu de plates-formes monolithiques, alors que les entreprises construisaient des systèmes d'entreprise de plus en plus complexes.  

En 2024, la SOA sous-tend aujourd’hui de nombreuses architectures logicielles modernes telles que les microservices. Il permet une intégration plus facile entre des systèmes disparates et permet une composition flexible des applications.   

Dans le monde des affaires moderne et compétitif, il existe une immense demande de logiciels adaptables rapides et efficaces. SOA s'avère être un choix fiable car il permet de traiter les fonctions comme des services interopérables.

La SOA est devenue incontournable dans le 21ème siècle pour les entreprises car il permet aux systèmes de changer et de se développer plus facilement grâce à la manière dont il sépare et protège la logique métier.  

Aussi, lisez: 7 raisons de prendre au sérieux l'architecture des applications Web

Comprendre les concepts fondamentaux de la SOA :

I.  distance Vidir

Le concept qui tourne autour de la SOA est la fourniture de services. Décomposons maintenant le service : un service est un composant logiciel autonome qui remplit une fonction spécifique et est accessible à distance via des protocoles tels que HTTP.

Un aspect qui reste universel dans un service est une interface standard. Il existe de nombreux types de services, des services Web traditionnels aux microservices modernes.  

II.  Couplage lâche

L’un des principaux avantages de la SOA réside dans le faible couplage entre les services. Cela signifie que les services sont conçus pour avoir une dépendance minimale les uns par rapport aux autres.

Ils interagissent via de simples échanges de données, et les modifications apportées à un service ne nécessitent généralement pas de modifications sur les autres. Le couplage lâche favorise la flexibilité et la réutilisation.

Si les services adhèrent à une norme d'interface commune, ils peuvent être facilement échangés dans ou hors d'une application SOA.  

III.  Réutilisable

La réutilisabilité est un autre attribut essentiel de la SOA. Les services bien conçus encapsulent des fonctions discrètes et sont écrits pour être réutilisables dans plusieurs contextes.

Il aide dans différents domaines avec une fonction fondamentale au cœur. Par exemple, un service d'authentification des utilisateurs pourrait être utilisé par toute application nécessitant la vérification de l'identité des utilisateurs.

Ne pas avoir à reconstruire les fonctions de base à partir de zéro améliore la productivité des développeurs. Cela facilite également la cohérence et la standardisation entre les applications. 

Quels sont les principes clés de l’architecture orientée services ?    

SOA fournit des services qui peuvent s'intégrer et évoluer de manière dynamique. Les principes de Architecture orientée services permettre aux entreprises de répondre plus rapidement à l’évolution des besoins grâce à une réutilisation et un réassemblage flexibles des composants de service. Ensemble, ils représentent les pierres angulaires de l’architecture orientée services.  

Examinons maintenant en détail chacun des principes clés :   

  1. Interopérabilité:
    L'interopérabilité entre les services est essentielle dans la SOA. Les services doivent être capables de communiquer et d’échanger des données quelles que soient les langues ou les plateformes sur lesquelles ils sont construits. L'adhésion aux normes ouvertes courantes telles que SOAP, WSDL et XML permet cela. Des interfaces standardisées permettent aux services de comprendre les messages de chacun.  
  2. Découvrabilité:
    La découvrabilité signifie que les services peuvent être facilement trouvés et invoqués. Les registres comme UDDI permettent aux services d'être publiés et découverts sur un réseau. Les métadonnées descriptives permettent la découverte et les interfaces définies permettent aux services d'interagir une fois découverts. Cela facilite un couplage lâche, car les services n'ont pas besoin de se connaître préalablement pour travailler ensemble.  
  3. Composabilité:
    La composabilité est la capacité d'assembler plusieurs services dans des applications composites. Chaque prestation remplit une fonction spécifique. Ceux-ci peuvent être organisés pour créer des flux de travail et des applications avancés. Par exemple, un système de gestion des commandes pourrait composer des services distincts pour la recherche d'inventaire, le traitement des paiements et le suivi des expéditions.  

Aussi, lisez: L'importance du développement Web dans la transformation numérique

Comment fonctionne l’architecture orientée services ?  

Les services fonctionnent de manière indépendante et proposent des fonctionnalités ou des échanges de données à leurs utilisateurs de manière architecture orientée services (SOA). L'utilisateur soumet les données d'entrée au service et demande des informations.   

Le service termine la tâche, analyse les données et répond. Une application fournit par exemple l'identifiant et le mot de passe à un service d'autorisation, si elle en emploie un. Après avoir confirmé le mot de passe et la connexion, le service fournit la réponse appropriée.  

Que sont les protocoles de communication ?   

Les règles définies qui régissent le transfert de données sur un réseau sont utilisées par les services pour communiquer. Ces lignes directrices sont appelées protocoles de communication. Voici quelques protocoles typiques utilisés dans les implémentations SOA :  

  • Service de messages Java (JMS)   
  • Économie d'Apache   
  • Apache ActiveMQ   
  • HTTP RESTful ;   
  • Protocole d'accès aux objets simple (SOAP)  

Notez que dans votre SOA, vous pouvez même utiliser plusieurs implémentations de protocoles. Le prochain segment de l’architecture orientée services est l’ESB – un aspect essentiel du service.   

Dans une architecture orientée services, qu'est-ce qu'un ESB ?

Un logiciel appelé Enterprise Service Bus (ESB) peut être utilisé pour s'interfacer avec un système comprenant plusieurs services. Quelle que soit la technologie, elle crée une communication entre les services et les utilisateurs des services.    

Avantages de l'ESB :

Grâce à une interface de service réutilisable, un ESB offre des capacités de transformation et de communication. Un ESB peut être comparé à un service centralisé qui dirige les demandes de services vers le fournisseur concerné. De plus, il convertit la demande dans un format pris en charge par le langage de programmation et la plate-forme sous-jacente du service.  

Aussi, lisez: Booster le retour sur investissement du développement Web : conseils d'experts pour les propriétaires d'entreprise

Différents avantages de la SOA :  

  • Flexibilité et adaptabilité améliorées:
    L’un des principaux avantages de la SOA est une flexibilité et une adaptabilité améliorées. Un couplage lâche entre les services permet de les recombiner facilement pour répondre aux besoins changeants de l'entreprise. Les services peuvent être réutilisés dans de nouveaux flux de travail sans les réécrire.   
    SOA permet également à différentes technologies d'interagir en faisant abstraction des fonctionnalités derrière une interface de service. Cela aide les organisations à moderniser progressivement leurs systèmes existants.  
  • Meilleure évolutivité:
    SOA favorise également une meilleure évolutivité. Les services peuvent être partagés et réutilisés efficacement, réduisant ainsi la redondance. Des ressources supplémentaires peuvent être mises à disposition pour répondre aux pics de demande. Les services sont déployables de manière indépendante, ils peuvent donc être mis à l'échelle horizontalement selon les besoins. Toutefois, l’évolutivité nécessite toujours une planification minutieuse des capacités et des tests de charge de travail.  
  • ÉCONOMIES DE COÛTS :
    La rentabilité est un autre avantage. La réutilisabilité des services SOA réduit considérablement les coûts de développement sur le long terme en évitant les travaux redondants. Les coûts opérationnels sont également inférieurs car les services peuvent être efficacement consolidés et partagés. La flexibilité de la SOA améliore l'utilisation des ressources puisque les services peuvent être réutilisés dans plusieurs applications.  

Défis et meilleures pratiques en SOA :

L'adoption d'une architecture orientée services apporte de nombreux avantages, mais pose également certains défis clés que les organisations devraient relever :  

  • Sécurité des données:
    La sécurité est d’une importance cruciale dans SOA. Les services sont accessibles sur les réseaux et peuvent contenir des données sensibles. Des contrôles d'accès, un cryptage et des certificats stricts doivent être utilisés pour sécuriser les interactions de service. Des mécanismes d’authentification et d’autorisation doivent être mis en œuvre. Il est recommandé de suivre les normes de sécurité telles que SAML, OAuth et OpenID Connect.    
  • Alignement avec les objectifs commerciaux:
    La gouvernance garantit que les initiatives SOA s'alignent sur les objectifs de l'entreprise. Il établit des politiques pour la gestion du cycle de vie des services, la propriété, la réutilisation et l'évolution. Les équipes des centres d’excellence supervisent souvent la gouvernance. Sans gouvernance, les projets SOA risquent de devenir désorganisés et inefficaces.  
  • Une stratégie prudente:
    L'intégration de SOA avec des systèmes existants peut s'avérer difficile, mais elle est souvent nécessaire lors de l'adoption. Des stratégies telles que les façades de services et les adaptateurs placent des wrappers autour du code existant pour exposer les fonctionnalités en tant que services. Les outils de mappage et de synchronisation des données aident à relier l'ancien et le nouveau. Une planification minutieuse est nécessaire pour intégrer progressivement la SOA sans perturber les opérations existantes.  

Aussi, lisez: Comment une société de développement Web peut-elle aider votre entreprise à se développer ?

Quelles sont les limites de la mise en œuvre d’une architecture orientée services ?

  • Évolutivité limitée:
    Lorsque les services doivent coopérer et partager de nombreuses ressources pour fonctionner, l’évolutivité du système est gravement compromise.   
  • Des interdépendances croissantes:
    Les systèmes dotés d'une architecture orientée services (SOA) ont le potentiel de gagner en complexité et en interdépendance au fil du temps. Si plusieurs services s'appellent de manière répétée, il peut être difficile de les modifier ou de les dépanner. Le système peut également devenir plus lent lorsque des ressources partagées, comme des bases de données centralisées, sont utilisées.  
  • seul point d'échec:
    Lors de la mise en œuvre de SOA, un ESB introduit un point de défaillance unique. Il s'agit d'un service centralisé, qui s'oppose au soutien de la SOA à la décentralisation. Si l'ESB est en panne, les clients et les services ne peuvent pas du tout communiquer entre eux.  

Que sont les microservices ?

Architecture de microservices se compose de minuscules unités logicielles entièrement autonomes appelées microservices, spécifiques à une tâche et spécialisées dans un domaine. Les développeurs créent des règles appelées API (interfaces de programmation d'applications) qui permettent aux microservices de se connecter à d'autres systèmes logiciels.  

Les environnements de cloud computing modernes sont bien adaptés aux architecture de microservices approche. Ils fonctionnent fréquemment dans des conteneurs, qui sont des unités logicielles autonomes regroupant le code avec toutes ses dépendances.  

Avantages des microservices :

Microservices sont natifs du cloud et offrent des fonctionnalités telles que l'évolutivité indépendante, la vitesse, la portabilité et l'agnosticisme de la plate-forme. De plus, ils sont découplés, ce qui signifie que leur dépendance à l’égard d’autres microservices est minime, voire inexistante.

Pour ce faire, plutôt que d’avoir un accès à distance à des données centralisées qui sont également consultées et utilisées par d’autres systèmes, les microservices disposent d’un accès local à toutes les données dont ils ont besoin. En raison de la duplication des données provoquée par cela, les microservices offrent des gains de performances et d’agilité.  

Aussi, lisez: 25 outils de développement Web indispensables pour augmenter votre productivité

SOA contre microservices

Les experts ont comparé et défini les différences infimes entre les microservices et la SOA, remplissant ainsi des milliers de pages imprimées et numériques. Les principales distinctions entre les deux dans ce blog résident dans la manière dont les composants sont couplés et dans quelle mesure ils sont utilisés :  

SOA est un concept à l'échelle de l'entreprise et une approche architecturale d'intégration. Il permet aux applications d'un domaine d'une entreprise étendue de réutiliser des fonctionnalités dans d'autres domaines en les exposant sur des interfaces faiblement connectées, dont chacune correspond à une fonction métier.  

Microservices l'architecture est un concept et un style architectural spécifique aux applications. Il permet de diviser les éléments internes d'une application en morceaux gérables qui peuvent être mis à l'échelle, modifiés et ajustés de manière indépendante. Il ne précise pas comment les applications communiquent entre elles ; pour cela, il faut se référer au périmètre entreprise des interfaces de services fournies par SOA.  

Les microservices contribuent à améliorer et à rationaliser le flux de travail en douceur :

Avec l'émergence de la virtualisation, du cloud computing, Méthodologies de développement agiles, et DevOps, l'architecture des microservices a pris de l'ampleur.

pont microservicesLes avantages dans ces situations proviennent du découplage des composants, qui rationalise et améliore les éléments suivants :  

  • Productivité et agilité des développeurs 
    Avec les microservices, les développeurs peuvent ajouter de nouvelles fonctionnalités à une zone spécifique d'une application sans affecter le reste. Les cycles d'itération sont accélérés par la possibilité pour un composant d'être modifié, testé et déployé indépendamment des autres.  
  • Évolutivité  
    L'évolutivité est une fonctionnalité dont les microservices peuvent pleinement bénéficier dans le cloud. Chaque composant peut être mis à l'échelle indépendamment des autres, ce qui permet de réagir plus rapidement aux besoins de charge de travail et d'utiliser les ressources informatiques de la manière la plus économique possible.  
  • et la résilience 
    Encore une fois, la panne d’un microservice n’affecte pas les autres en raison du découplage. Sans exposer les autres parties de l'application ou les autres composants aux normes de disponibilité communes les plus élevées, chaque microservice peut fonctionner pour répondre à ses exigences de disponibilité.  

Ces mêmes stratégies peuvent être utilisées pour l'intégration, tout comme l'architecture des microservices a le potentiel d'augmenter l'agilité, l'évolutivité et la résilience de la conception des applications.

Ceci est crucial car la structure hautement centralisée de l'ESB et l'équipe centralisée de spécialistes de l'intégration qui l'accompagne risquent de devenir des goulots d'étranglement au fil du temps.

En nous inspirant peut-être de l’architecture des microservices, nous pouvons diviser l’ESB en intégrations plus petites et décentralisées. Cela fait partie des idées fondamentales de l’intégration agile.  

Aussi, lisez: Principaux défis et solutions de développement Web

Tendances futures anticipées en matière de SOA :

Les principes SOA évoluent vers de nouveaux styles architecturaux tels que les microservices et le sans serveur. Ceux-ci s'appuient sur les fondations SOA pour les systèmes distribués mais avec des technologies mises à jour telles que les conteneurs. La SOA et les microservices convergeront probablement au fil du temps.  

Les technologies émergentes comme IA, blockchain, 5G et informatique de pointe s'intégrera et améliorera SOA. L’IA pourrait améliorer la composition, la découverte et les performances des services. La blockchain peut sécuriser les transactions de services. Les réseaux 5G et l’informatique de pointe permettront d’offrir des services sur davantage d’appareils.  

La SOA continuera à s'étendre au-delà de l'entreprise. Écosystèmes d'API ouverts permettra aux services d'être partagés à l'échelle mondiale comme les services publics. Les services et les événements couvriront de plus en plus les environnements cloud et sur site. L'Internet des objets connectera davantage d'objets physiques via SOA.  

Eh bien, on peut conclure que la SOA restera pertinente même si de nouvelles architectures émergent. L’accent mis sur les services détectables et réutilisables assurera la continuité.

Mais attendez-vous à ce que la SOA continue de s’adapter à mesure que des technologies telles que l’IA et la blockchain transforment les modèles de développement et d’affaires. Les principes de la SOA continueront d'évoluer pour alimenter l'innovation logicielle dans les années à venir.  

Mot de la fin

Architecture orientée services reste une approche fondamentale pour créer des applications logicielles d’entreprise. À l’avenir, la SOA continuera de s’adapter et d’apporter de la valeur dans notre paysage technologique en évolution rapide. Les principes fondamentaux qui sous-tendent la SOA (services modulaires, découvrabilité, interopérabilité) sont plus que jamais d'actualité. Intégrer la SOA à des innovations telles que l'IA et blockchain débloquera des possibilités encore plus grandes.    

Pour rester compétitif en entreprise, l'agilité stratégique et l'optimisation fournies par SOA sont inestimables. C'est pourquoi les organisations devraient adopter et exploiter une architecture orientée services pour leurs besoins logiciels, aujourd'hui et à l'avenir. Avec une gouvernance et une planification disciplinées, la SOA peut fournir l’épine dorsale architecturale pour prendre en charge l’innovation et l’évolution continues des logiciels.  

Aussi, lisez: Développement d'applications Web personnalisées : 10 façons puissantes d'augmenter les revenus de votre entreprise

Questions fréquemment posées:

Q. Qu'est-ce que l'architecture orientée services (SOA) ?  

L'architecture orientée services (SOA) est une approche de conception dans le développement de logiciels dans laquelle les composants logiciels, ou services, sont organisés et intégrés pour créer un système évolutif et flexible. Ces services communiquent entre eux via des interfaces bien définies, favorisant l'interopérabilité et la réutilisabilité.  

Q. En quoi la SOA diffère-t-elle des architectures logicielles traditionnelles ?  

Contrairement aux architectures monolithiques traditionnelles, la SOA décompose un système en services modulaires et faiblement couplés. Cela permet une meilleure évolutivité, une maintenance plus facile et la possibilité de mettre à jour ou de remplacer des services individuels sans affecter l'ensemble du système.  

Q. Quels sont les composants clés d'une architecture orientée services ?  

Les composants clés de la SOA comprennent les services, qui sont des unités fonctionnelles autonomes ; les consommateurs de services, qui demandent et utilisent les services ; et les prestataires de services, qui mettent en œuvre et fournissent les services. De plus, un registre/référentiel de services est souvent utilisé pour stocker des informations sur les services disponibles.  

Q. Comment la SOA améliore-t-elle l'agilité de l'entreprise ?  

La SOA favorise l'agilité de l'entreprise en permettant aux organisations de s'adapter rapidement à l'évolution des exigences. La nature modulaire des services permet des modifications ou des ajouts plus faciles au système, le rendant ainsi plus réactif aux besoins changeants de l'entreprise. Cette agilité est cruciale dans des environnements commerciaux dynamiques et compétitifs. 

Q. Pouvez-vous fournir un exemple de la manière dont la SOA est appliquée dans des scénarios réels ?  

Considérez un système de commerce électronique utilisant SOA. Le système peut disposer de services distincts pour la gestion des stocks, le traitement des commandes, le traitement des paiements et la gestion des clients. Ces services peuvent fonctionner de manière indépendante, permettant au système d'évoluer plus efficacement, et les mises à jour ou améliorations apportées à un service ne perturberont pas l'ensemble du système. Les services communiquent via des interfaces standardisées, favorisant une intégration transparente et une flexibilité.  

[sc name="Web Development"] [add_newsletter] [add_related_page_diff_contents blog_cat = "web-application"]

Architecture orientée services (SOA) est une approche architecturale de la création de systèmes logiciels qui utilise les services comme éléments fondamentaux. Au cours des deux dernières décennies, la SOA a apporté des changements et une croissance remarquables dans le développement de logiciels.  

L'utilisation de composants logiciels appelés services pour créer des applications métier est connue sous le nom d'architecture orientée services ou SOA. Chaque service offre une certaine fonction commerciale et peut tous converser entre eux dans plusieurs langues et plates-formes. Avec SOA, les développeurs peuvent intégrer plusieurs services indépendants pour accomplir des tâches complexes ou réutiliser des services sur différents systèmes.  

Pour comprendre en quoi la SOA change la donne, nous devons d'abord comprendre Architecture orientée services est. Et pourquoi c’est si crucial de nos jours.   

Ce blog abordera en détail tous les aspects essentiels de la SOA. Commençons:   

L’évolution de l’architecture orientée services (SOA) :

L’idée de la SOA a été conceptualisée à la fin des années 1990. Cela a commencé avec l’informatique distribuée et la programmation modulaire. Bientôt, il a gagné en popularité et des leaders du secteur comme Microsoft et IBM ont commencé à développer des méthodologies pour les services logiciels distribués.  

Source de l'image: Wikipedia

SOA – Le terme :

Vers 1996, la phrase «architecture orientée services» a d'abord fait surface et a gagné en popularité au cours des dix années suivantes. Le logiciel en tant que service (SOA) offrait un moyen d'assembler des applications à partir de services modulaires plutôt que de plates-formes monolithiques, alors que les entreprises construisaient des systèmes d'entreprise de plus en plus complexes.  

En 2024, la SOA sous-tend aujourd’hui de nombreuses architectures logicielles modernes telles que les microservices. Il permet une intégration plus facile entre des systèmes disparates et permet une composition flexible des applications.   

Dans le monde des affaires moderne et compétitif, il existe une immense demande de logiciels adaptables rapides et efficaces. SOA s'avère être un choix fiable car il permet de traiter les fonctions comme des services interopérables.

La SOA est devenue incontournable dans le 21ème siècle pour les entreprises car il permet aux systèmes de changer et de se développer plus facilement grâce à la manière dont il sépare et protège la logique métier.  

Aussi, lisez: 7 raisons de prendre au sérieux l'architecture des applications Web

Comprendre les concepts fondamentaux de la SOA :

I.  distance Vidir

Le concept qui tourne autour de la SOA est la fourniture de services. Décomposons maintenant le service : un service est un composant logiciel autonome qui remplit une fonction spécifique et est accessible à distance via des protocoles tels que HTTP.

Un aspect qui reste universel dans un service est une interface standard. Il existe de nombreux types de services, des services Web traditionnels aux microservices modernes.  

II.  Couplage lâche

L’un des principaux avantages de la SOA réside dans le faible couplage entre les services. Cela signifie que les services sont conçus pour avoir une dépendance minimale les uns par rapport aux autres.

Ils interagissent via de simples échanges de données, et les modifications apportées à un service ne nécessitent généralement pas de modifications sur les autres. Le couplage lâche favorise la flexibilité et la réutilisation.

Si les services adhèrent à une norme d'interface commune, ils peuvent être facilement échangés dans ou hors d'une application SOA.  

III.  Réutilisable

La réutilisabilité est un autre attribut essentiel de la SOA. Les services bien conçus encapsulent des fonctions discrètes et sont écrits pour être réutilisables dans plusieurs contextes.

Il aide dans différents domaines avec une fonction fondamentale au cœur. Par exemple, un service d'authentification des utilisateurs pourrait être utilisé par toute application nécessitant la vérification de l'identité des utilisateurs.

Ne pas avoir à reconstruire les fonctions de base à partir de zéro améliore la productivité des développeurs. Cela facilite également la cohérence et la standardisation entre les applications. 

Quels sont les principes clés de l’architecture orientée services ?    

SOA fournit des services qui peuvent s'intégrer et évoluer de manière dynamique. Les principes de Architecture orientée services permettre aux entreprises de répondre plus rapidement à l’évolution des besoins grâce à une réutilisation et un réassemblage flexibles des composants de service. Ensemble, ils représentent les pierres angulaires de l’architecture orientée services.  

Examinons maintenant en détail chacun des principes clés :   

  1. Interopérabilité:
    L'interopérabilité entre les services est essentielle dans la SOA. Les services doivent être capables de communiquer et d’échanger des données quelles que soient les langues ou les plateformes sur lesquelles ils sont construits. L'adhésion aux normes ouvertes courantes telles que SOAP, WSDL et XML permet cela. Des interfaces standardisées permettent aux services de comprendre les messages de chacun.  
  2. Découvrabilité:
    La découvrabilité signifie que les services peuvent être facilement trouvés et invoqués. Les registres comme UDDI permettent aux services d'être publiés et découverts sur un réseau. Les métadonnées descriptives permettent la découverte et les interfaces définies permettent aux services d'interagir une fois découverts. Cela facilite un couplage lâche, car les services n'ont pas besoin de se connaître préalablement pour travailler ensemble.  
  3. Composabilité:
    La composabilité est la capacité d'assembler plusieurs services dans des applications composites. Chaque prestation remplit une fonction spécifique. Ceux-ci peuvent être organisés pour créer des flux de travail et des applications avancés. Par exemple, un système de gestion des commandes pourrait composer des services distincts pour la recherche d'inventaire, le traitement des paiements et le suivi des expéditions.  

Aussi, lisez: L'importance du développement Web dans la transformation numérique

Comment fonctionne l’architecture orientée services ?  

Les services fonctionnent de manière indépendante et proposent des fonctionnalités ou des échanges de données à leurs utilisateurs de manière architecture orientée services (SOA). L'utilisateur soumet les données d'entrée au service et demande des informations.   

Le service termine la tâche, analyse les données et répond. Une application fournit par exemple l'identifiant et le mot de passe à un service d'autorisation, si elle en emploie un. Après avoir confirmé le mot de passe et la connexion, le service fournit la réponse appropriée.  

Que sont les protocoles de communication ?   

Les règles définies qui régissent le transfert de données sur un réseau sont utilisées par les services pour communiquer. Ces lignes directrices sont appelées protocoles de communication. Voici quelques protocoles typiques utilisés dans les implémentations SOA :  

  • Service de messages Java (JMS)   
  • Économie d'Apache   
  • Apache ActiveMQ   
  • HTTP RESTful ;   
  • Protocole d'accès aux objets simple (SOAP)  

Notez que dans votre SOA, vous pouvez même utiliser plusieurs implémentations de protocoles. Le prochain segment de l’architecture orientée services est l’ESB – un aspect essentiel du service.   

Dans une architecture orientée services, qu'est-ce qu'un ESB ?

Un logiciel appelé Enterprise Service Bus (ESB) peut être utilisé pour s'interfacer avec un système comprenant plusieurs services. Quelle que soit la technologie, elle crée une communication entre les services et les utilisateurs des services.    

Avantages de l'ESB :

Grâce à une interface de service réutilisable, un ESB offre des capacités de transformation et de communication. Un ESB peut être comparé à un service centralisé qui dirige les demandes de services vers le fournisseur concerné. De plus, il convertit la demande dans un format pris en charge par le langage de programmation et la plate-forme sous-jacente du service.  

Aussi, lisez: Booster le retour sur investissement du développement Web : conseils d'experts pour les propriétaires d'entreprise

Différents avantages de la SOA :  

  • Flexibilité et adaptabilité améliorées:
    L’un des principaux avantages de la SOA est une flexibilité et une adaptabilité améliorées. Un couplage lâche entre les services permet de les recombiner facilement pour répondre aux besoins changeants de l'entreprise. Les services peuvent être réutilisés dans de nouveaux flux de travail sans les réécrire.   
    SOA permet également à différentes technologies d'interagir en faisant abstraction des fonctionnalités derrière une interface de service. Cela aide les organisations à moderniser progressivement leurs systèmes existants.  
  • Meilleure évolutivité:
    SOA favorise également une meilleure évolutivité. Les services peuvent être partagés et réutilisés efficacement, réduisant ainsi la redondance. Des ressources supplémentaires peuvent être mises à disposition pour répondre aux pics de demande. Les services sont déployables de manière indépendante, ils peuvent donc être mis à l'échelle horizontalement selon les besoins. Toutefois, l’évolutivité nécessite toujours une planification minutieuse des capacités et des tests de charge de travail.  
  • ÉCONOMIES DE COÛTS :
    La rentabilité est un autre avantage. La réutilisabilité des services SOA réduit considérablement les coûts de développement sur le long terme en évitant les travaux redondants. Les coûts opérationnels sont également inférieurs car les services peuvent être efficacement consolidés et partagés. La flexibilité de la SOA améliore l'utilisation des ressources puisque les services peuvent être réutilisés dans plusieurs applications.  

Défis et meilleures pratiques en SOA :

L'adoption d'une architecture orientée services apporte de nombreux avantages, mais pose également certains défis clés que les organisations devraient relever :  

  • Sécurité des données:
    La sécurité est d’une importance cruciale dans SOA. Les services sont accessibles sur les réseaux et peuvent contenir des données sensibles. Des contrôles d'accès, un cryptage et des certificats stricts doivent être utilisés pour sécuriser les interactions de service. Des mécanismes d’authentification et d’autorisation doivent être mis en œuvre. Il est recommandé de suivre les normes de sécurité telles que SAML, OAuth et OpenID Connect.    
  • Alignement avec les objectifs commerciaux:
    La gouvernance garantit que les initiatives SOA s'alignent sur les objectifs de l'entreprise. Il établit des politiques pour la gestion du cycle de vie des services, la propriété, la réutilisation et l'évolution. Les équipes des centres d’excellence supervisent souvent la gouvernance. Sans gouvernance, les projets SOA risquent de devenir désorganisés et inefficaces.  
  • Une stratégie prudente:
    L'intégration de SOA avec des systèmes existants peut s'avérer difficile, mais elle est souvent nécessaire lors de l'adoption. Des stratégies telles que les façades de services et les adaptateurs placent des wrappers autour du code existant pour exposer les fonctionnalités en tant que services. Les outils de mappage et de synchronisation des données aident à relier l'ancien et le nouveau. Une planification minutieuse est nécessaire pour intégrer progressivement la SOA sans perturber les opérations existantes.  

Aussi, lisez: Comment une société de développement Web peut-elle aider votre entreprise à se développer ?

Quelles sont les limites de la mise en œuvre d’une architecture orientée services ?

  • Évolutivité limitée:
    Lorsque les services doivent coopérer et partager de nombreuses ressources pour fonctionner, l’évolutivité du système est gravement compromise.   
  • Des interdépendances croissantes:
    Les systèmes dotés d'une architecture orientée services (SOA) ont le potentiel de gagner en complexité et en interdépendance au fil du temps. Si plusieurs services s'appellent de manière répétée, il peut être difficile de les modifier ou de les dépanner. Le système peut également devenir plus lent lorsque des ressources partagées, comme des bases de données centralisées, sont utilisées.  
  • seul point d'échec:
    Lors de la mise en œuvre de SOA, un ESB introduit un point de défaillance unique. Il s'agit d'un service centralisé, qui s'oppose au soutien de la SOA à la décentralisation. Si l'ESB est en panne, les clients et les services ne peuvent pas du tout communiquer entre eux.  

Que sont les microservices ?

Architecture de microservices se compose de minuscules unités logicielles entièrement autonomes appelées microservices, spécifiques à une tâche et spécialisées dans un domaine. Les développeurs créent des règles appelées API (interfaces de programmation d'applications) qui permettent aux microservices de se connecter à d'autres systèmes logiciels.  

Les environnements de cloud computing modernes sont bien adaptés aux architecture de microservices approche. Ils fonctionnent fréquemment dans des conteneurs, qui sont des unités logicielles autonomes regroupant le code avec toutes ses dépendances.  

Avantages des microservices :

Microservices sont natifs du cloud et offrent des fonctionnalités telles que l'évolutivité indépendante, la vitesse, la portabilité et l'agnosticisme de la plate-forme. De plus, ils sont découplés, ce qui signifie que leur dépendance à l’égard d’autres microservices est minime, voire inexistante.

Pour ce faire, plutôt que d’avoir un accès à distance à des données centralisées qui sont également consultées et utilisées par d’autres systèmes, les microservices disposent d’un accès local à toutes les données dont ils ont besoin. En raison de la duplication des données provoquée par cela, les microservices offrent des gains de performances et d’agilité.  

Aussi, lisez: 25 outils de développement Web indispensables pour augmenter votre productivité

SOA contre microservices

Les experts ont comparé et défini les différences infimes entre les microservices et la SOA, remplissant ainsi des milliers de pages imprimées et numériques. Les principales distinctions entre les deux dans ce blog résident dans la manière dont les composants sont couplés et dans quelle mesure ils sont utilisés :  

SOA est un concept à l'échelle de l'entreprise et une approche architecturale d'intégration. Il permet aux applications d'un domaine d'une entreprise étendue de réutiliser des fonctionnalités dans d'autres domaines en les exposant sur des interfaces faiblement connectées, dont chacune correspond à une fonction métier.  

Microservices l'architecture est un concept et un style architectural spécifique aux applications. Il permet de diviser les éléments internes d'une application en morceaux gérables qui peuvent être mis à l'échelle, modifiés et ajustés de manière indépendante. Il ne précise pas comment les applications communiquent entre elles ; pour cela, il faut se référer au périmètre entreprise des interfaces de services fournies par SOA.  

Les microservices contribuent à améliorer et à rationaliser le flux de travail en douceur :

Avec l'émergence de la virtualisation, du cloud computing, Méthodologies de développement agiles, et DevOps, l'architecture des microservices a pris de l'ampleur.

pont microservicesLes avantages dans ces situations proviennent du découplage des composants, qui rationalise et améliore les éléments suivants :  

  • Productivité et agilité des développeurs 
    Avec les microservices, les développeurs peuvent ajouter de nouvelles fonctionnalités à une zone spécifique d'une application sans affecter le reste. Les cycles d'itération sont accélérés par la possibilité pour un composant d'être modifié, testé et déployé indépendamment des autres.  
  • Évolutivité  
    L'évolutivité est une fonctionnalité dont les microservices peuvent pleinement bénéficier dans le cloud. Chaque composant peut être mis à l'échelle indépendamment des autres, ce qui permet de réagir plus rapidement aux besoins de charge de travail et d'utiliser les ressources informatiques de la manière la plus économique possible.  
  • et la résilience 
    Encore une fois, la panne d’un microservice n’affecte pas les autres en raison du découplage. Sans exposer les autres parties de l'application ou les autres composants aux normes de disponibilité communes les plus élevées, chaque microservice peut fonctionner pour répondre à ses exigences de disponibilité.  

Ces mêmes stratégies peuvent être utilisées pour l'intégration, tout comme l'architecture des microservices a le potentiel d'augmenter l'agilité, l'évolutivité et la résilience de la conception des applications.

Ceci est crucial car la structure hautement centralisée de l'ESB et l'équipe centralisée de spécialistes de l'intégration qui l'accompagne risquent de devenir des goulots d'étranglement au fil du temps.

En nous inspirant peut-être de l’architecture des microservices, nous pouvons diviser l’ESB en intégrations plus petites et décentralisées. Cela fait partie des idées fondamentales de l’intégration agile.  

Aussi, lisez: Principaux défis et solutions de développement Web

Tendances futures anticipées en matière de SOA :

Les principes SOA évoluent vers de nouveaux styles architecturaux tels que les microservices et le sans serveur. Ceux-ci s'appuient sur les fondations SOA pour les systèmes distribués mais avec des technologies mises à jour telles que les conteneurs. La SOA et les microservices convergeront probablement au fil du temps.  

Les technologies émergentes comme IA, blockchain, 5G et informatique de pointe s'intégrera et améliorera SOA. L’IA pourrait améliorer la composition, la découverte et les performances des services. La blockchain peut sécuriser les transactions de services. Les réseaux 5G et l’informatique de pointe permettront d’offrir des services sur davantage d’appareils.  

La SOA continuera à s'étendre au-delà de l'entreprise. Écosystèmes d'API ouverts permettra aux services d'être partagés à l'échelle mondiale comme les services publics. Les services et les événements couvriront de plus en plus les environnements cloud et sur site. L'Internet des objets connectera davantage d'objets physiques via SOA.  

Eh bien, on peut conclure que la SOA restera pertinente même si de nouvelles architectures émergent. L’accent mis sur les services détectables et réutilisables assurera la continuité.

Mais attendez-vous à ce que la SOA continue de s’adapter à mesure que des technologies telles que l’IA et la blockchain transforment les modèles de développement et d’affaires. Les principes de la SOA continueront d'évoluer pour alimenter l'innovation logicielle dans les années à venir.  

Mot de la fin

Architecture orientée services reste une approche fondamentale pour créer des applications logicielles d’entreprise. À l’avenir, la SOA continuera de s’adapter et d’apporter de la valeur dans notre paysage technologique en évolution rapide. Les principes fondamentaux qui sous-tendent la SOA – services modulaires, découvrabilité, interopérabilité – sont toujours aussi pertinents. Intégrer la SOA à des innovations telles que l'IA et blockchain débloquera des possibilités encore plus grandes.    

Pour rester compétitif en entreprise, l'agilité stratégique et l'optimisation fournies par SOA sont inestimables. C'est pourquoi les organisations devraient adopter et exploiter une architecture orientée services pour leurs besoins logiciels, aujourd'hui et à l'avenir. Avec une gouvernance et une planification disciplinées, la SOA peut fournir l’épine dorsale architecturale pour prendre en charge l’innovation et l’évolution continues des logiciels.  

Aussi, lisez: Développement d'applications Web personnalisées : 10 façons puissantes d'augmenter les revenus de votre entreprise

Questions fréquemment posées:

Q. Qu'est-ce que l'architecture orientée services (SOA) ?  

L'architecture orientée services (SOA) est une approche de conception dans le développement de logiciels dans laquelle les composants logiciels, ou services, sont organisés et intégrés pour créer un système évolutif et flexible. Ces services communiquent entre eux via des interfaces bien définies, favorisant l'interopérabilité et la réutilisabilité.  

Q. En quoi la SOA diffère-t-elle des architectures logicielles traditionnelles ?  

Contrairement aux architectures monolithiques traditionnelles, la SOA décompose un système en services modulaires et faiblement couplés. Cela permet une meilleure évolutivité, une maintenance plus facile et la possibilité de mettre à jour ou de remplacer des services individuels sans affecter l'ensemble du système.  

Q. Quels sont les composants clés d'une architecture orientée services ?  

Les composants clés de la SOA comprennent les services, qui sont des unités fonctionnelles autonomes ; les consommateurs de services, qui demandent et utilisent les services ; et les prestataires de services, qui mettent en œuvre et fournissent les services. De plus, un registre/référentiel de services est souvent utilisé pour stocker des informations sur les services disponibles.  

Q. Comment la SOA améliore-t-elle l'agilité de l'entreprise ?  

La SOA favorise l'agilité de l'entreprise en permettant aux organisations de s'adapter rapidement à l'évolution des exigences. La nature modulaire des services permet des modifications ou des ajouts plus faciles au système, le rendant ainsi plus réactif aux besoins changeants de l'entreprise. Cette agilité est cruciale dans des environnements commerciaux dynamiques et compétitifs. 

Q. Pouvez-vous fournir un exemple de la manière dont la SOA est appliquée dans des scénarios réels ?  

Considérez un système de commerce électronique utilisant SOA. Le système peut disposer de services distincts pour la gestion des stocks, le traitement des commandes, le traitement des paiements et la gestion des clients. Ces services peuvent fonctionner de manière indépendante, permettant au système d'évoluer plus efficacement, et les mises à jour ou améliorations apportées à un service ne perturberont pas l'ensemble du système. Les services communiquent via des interfaces standardisées, favorisant une intégration transparente et une flexibilité.  

Services de développement Web

Êtes-vous à la recherche d'une entreprise de développement Web fiable? Nos développeurs Web hautement qualifiés nous permettent de fournir des services de développement Web axés sur les résultats. Contactez notre équipe pour comprendre comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs commerciaux.



invité
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x